Quelle est notre assurance ?

Publié le par Eglise Evangélique de Flers

Quelle est notre assurance ?

Si nous écoutons les médias, nous sommes submergés de mauvaises nouvelles. Ainsi beaucoup de gens sont dans l'inquiétude pour leur emploi, pour savoir comment ils pourront continuer à vivre selon leur train actuel ou comment ils vont pouvoir payer leurs dettes. On voit ainsi fleurir de tous les côtés des assurances de toutes sortes. En effet, le monde est inquiet. Cela nous inquiète-t-il aussi ? Sommes-nous, nous aussi, comme cet homme de Dieu qui constatait qu'il n'allait pas bien face aux difficultés et disait « Pourquoi t’abats–tu, mon âme, et gémis–tu au-dedans de moi ? » Psaumes 43v5.


Le chrétien sait que ce n'est pas sur lui-même qu'il pourra s'appuyer car qui pourrait tenir bon quand tout s'écroule autour de soi. Il sait par contre qu'au-delà des apparences, il a quelqu'un qui veille sur sa vie. Le Seigneur laisserai-t-il celui pour qui il a donné sa vie ? Voici ce que l'Ecriture nous dit : « Il ne permettra pas que ton pied chancelle ; Celui qui te garde ne sommeillera pas. » Psaume 121v3 et aussi « il sera lui–même avec toi, il ne te délaissera point, il ne t‘abandonnera point ; ne crains point, et ne t’effraie point. » Deutéronome 31v8.


Cela ne signifie pas que tout sera facile, qu'il n'y aura aucune épreuve. Le chrétien a comme les autres les pieds sur terre. Il subit comme les autres les difficultés de la vie. Elles pourront être dues au climat, à la conjoncture économique, aux hommes, à la guerre. Nous avons une espérance et elle doit nous élever au-dessus des montagnes de l'épreuve. Voici un récit qui pourra nous encourager dans ces temps troublés.


Un voyageur, obligé de traverser les Alpes, avait pris un guide de confiance. Le montagnard marchait devant lui, lui indiquant où il devait placer les pieds. Il fallait faire de longs détours pour éviter les crevasses cachées par la neige, et dont lui connaissait les distances.

A un moment donné, ils arrivèrent à un endroit où un rocher surplombait l'abîme. Le guide saisit d'une main celle de son client et tendit l'autre au-dessus du précipice.

- Passez! Lui dit-il impérativement. Comme celui-ci hésitait: Passez! Répéta le guide, cette main n'a jamais perdu un seul homme!

Nous connaissons une main encore beaucoup plus sûre que celle de ce guide. Elle a conduit des multitudes de gens qui s'étaient confiés en elle, par- dessus tous les abîmes, à travers tous les obstacles et n'en a jamais perdu un seul.

« Tu m'as saisi la main droite, tu me conduiras par ton conseil, puis tu me recevras dans la gloire. » Psaumes 73 v 25


Ayons donc une pleine assurance dans le chef de notre foi, Jésus-Christ le témoin fidèle et véritable. C'est Lui notre Berger, peut-il nous manquer quelque chose ?

 

David D., pasteur de l'Eglise

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article